APHP Pharmacie hopital

Lieux : un Hopital en région parisien, contact APHP. Durée 2 mois de surveillance des niveaux de particules fines

Normes à respecter :

Norme Hospitalière pour les salles blanches ISO 8 . Ici il s’agit d’une pharmacie qui fabrique des traitements de grande valeur. L’air intérieur est filtré en permanence. En effet lors de la fabrication de certains traitements, avec des micro-doses de produits il est nécessaire d’éliminer tout risque de présence de particules.

Au contraire des autres lieux et de la pollution extérieur, la norme est exprimé en nombre maximum de particules d’une classe donnée par mètre cube.
Le capteur à PM de la box délivre en plus des concentrations de PM1, PM2.5 et PM10.. les nombres de particules de moins de 0.3 µm, 0.5 , 1, 2.5, 5 et 10 µm. A noter que la précision de la mesure n’est que de 50% sur la classe 0.3 µm sur cette version

NORME ISO 8 à respecter

moins de 352 000 particules de moins de 0.5 µm par m3
moins de 83 200 particules de moins de 1 µm par m3
moins de 29 300 particules de moins de 5 µm par m3


L’équipe médicale a pu vérifier sur la période concernée que les très rares élévations du nombre de particules ultra-fines même éloignées du maximum prévu par la norme ISO7 (moins de 10 mesures sur plus de 20000) étaient très rapidement éliminées par le système de ventilation-filtrage de l’air de la salle.

A titre de comparaison , un environnement résidentiel ( appartement) peut voir 1000 particules de la classe 0.5 par litre , soit 1 000 000 par litre et pour la classe 1 100 000 par litre soit 100 fois plus.

Plus dans le détail , les pics de production de poussières fines ont été identifiées : ils correspondent à l’impression laser de documents dans l’enceinte de production.